Matisse, ce nom ne vous est surement pas inconnu, vous l’avez déjà entendu plusieurs fois. Après lorsqu’il s’agit de situer son œuvre et de citer quelques toiles, vous ne pouvez pas vous vanter de le faire correctement. Entendre un nom c’est bien, découvrir un artiste talentueux et hors du commun c’est mieux.

La vie de Henri Matisse

 

Matisse nu bleu

Henri Matisse - Nu bleu

Henri est né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, un petit village à quelques kilomètres de Lille. Son père était vendeur de grain, tandis que sa mère était déjà dans le monde de l’art puisqu’elle était peintre amateur. Henri décide quant à lui dans un premier temps de suivre des études de droit à Paris puis devient clerc de notaire à Saint Quentin. C’est en 1889 alors qu’il est âgé de 20 ans qu’il commence à s’intéresser à la peinture. En effet, à la suite d’une crise d’appendicite, il est obligé d’être alité et commence à dessiner, à peindre sans prétention aucune. Transcendé par l’expérience de l’art, il décide de s’installer à Paris en 1891 pour y suivre des cours. Il rencontre ainsi Gustave Moreau, bien qu’il découvre la peinture académique, il s’intéresse très rapidement à l’impressionnisme et aux travaux de Cezanne, Van Gogh, Gaugin…

Matisse - La chute d'Icare 1943

Matisse - La chute d'Icare 1943

Matisse devient papa en 1894 avec la naissance de sa fille Marguerite, puis en 1898, Henri se marie à une jeune femme nommée Amélie Parayre, ils auront alors deux enfants : Jean en 1899 et Pierre en 1990. En 1925, il est sacrée chevalier de la légion d’honneur pour les multiples œuvres qu’il a peint. En 1944, son ainée Marguerite et sa femme Amélie sont arrêtés par la Gestapo pour faits de résistance, fort heureusement, elles échappent aux nazis. Henri Matisse quant à lui meurt le 3 novembre 1954 à Nice, laissant derrière lui des centaines d’œuvres valant plusieurs milliers d’euros.

 

 

Qu’est ce que le fauvisme

 

Le fauvisme est un courant artistique du début du XXème siècle qui bien que bref a eu une forte influence sur tous les artistes du XXème siècle, le fauvisme a permis de libérer la couleur. Les artistes souhaitent séparer la couleur de l’objet pour lutter contre les sensations visuelles. L’utilisation de ton purs et provocateurs impriment durablement la toile dans la rétine du spectateur, c’est là tout le succès du fauvisme, mouvement innovant.

Martisse - La desserte rouge

Matisse - La desserte rouge

Son parcours en tant qu’artiste

 

Matisse - La Musique

Matisse - La Musique

Alors qu’il s’installe dans l’atelier de Gustave Moreau, Matisse commence à créer ses première toiles, et organise ses premières expositions en 1896 au Salon des Cent et au Salon de la Société nationale des beaux-arts, dont il est devenu membre associé mais aussi à la galerie Ambroise Vollard en 1904. Grâce à ses différentes expositions, Matisse rencontre de nombreux peintre qui vont influencer son travail. En 1905, Matisse fait le scandale avec ses toiles vives et colorés, l’artiste peint un visage avec du rouge, du vert et du jaune et déconcerte les critiques d’art qui qualifie alors la galerie ou il expose de « cage aux fauves« . Le fauvisme est né et enfin les œuvres de Matisse sont reconnus, ainsi que celle de Derain et Vlaminck, il est alors considéré comme le chef de file du fauvisme. Il commence alors à voyager et s’inspire des différents paysages qu’ils voient pour peindre. C’est un peintre reconnu dont le travail est encensé et exposé dans plusieurs villes de différents continents. A l’aube de la première guerre mondiale, Matisse n’est pas mobilisé malgré sa demande et décide de partir vivre sur la côte d’azur, un véritable paradis à ses yeux.

Matisse - La danse

Matisse - La danse

Tandis qu’il vit à Nice, une exposition est organisé et confronte ses œuvres à celles de Picasso. En 1930, un collectionneur Albert Barnes, lui commande une toile pour sa fondation, Matisse crée alors « La danse » œuvre sur laquelle il va travailler trois années entière. En 1941, il est atteint d’un grave cancer et doit être hospitalisé à la clinique du Parc à Lyon, il continue cependant à peindre avec l’aide de ses infirmières et il commence la série « Jazz ». Après son rétablissement, l’artiste s’installe à Vence, et en 1952, un musée dédié à son œuvre est inauguré dans sa ville natale. Matisse meurs en étant un artiste connu et reconnu dont la côte ne cesse d’augmenter avec les années.

Ses plus grandes œuvres

 

Matisse a réalisé plusieurs toiles très différentes entres elles, cependant on peut constater que quelques unes de ces œuvres ont connus un succès majeur, tel que « La femme au chapeau » qui lui a valu un scandale et le nom de fauve, la toile « La danse » est elle aussi devenu un classique tout comme « La desserte rouge » ou « La tristesse du roi ».

Matisse - La tristesse

Matisse - La femme au chapeau

Matisse - La femme au chapeau

Follow